Incarnez un chat et venez le faire vivre dans la forêt sombre et mystérieuse de la Guerre des Clans !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)

Aller en bas 
AuteurMessage
Flocon de Nuit
Nouveau chat
Flocon de Nuit

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 21
Mentor/Apprenti : Nop'
Date d'inscription : 19/01/2011

Personnage
Rang: Guérisseur
Relations:

MessageSujet: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   Ven 21 Jan - 21:50


Ne jamais devoir choisir
Avoir raison ou tort
Au-delà de mes faiblesses
J'ai la force d'y croire encore
Même si l'amour s'enfuit
J'en inventerai les couleurs
S'il est trop tard, pour revenir,
Je remonterai les heures


    Flocon de Nuit marchait sous le couvert des arbres qui menaient à la ferme de Gerboise. Seuls, des rayons du soleil perçaient l'épais couvert des imposants végétaux et venaient créer des symboles de lumière et d'ombre sur la terre meuble, tel un lustre perlé. Le robuste guérisseur avait dû faire ce long chemin afin de venir chercher une plante qu'il lui était impossible de trouver chez lui dans la tourbe de ces marécages : de la Verge Jaune. Cette grande plante aux fleurs jaunes ne poussaient que près de la maison de ce bon vieux Gerboise. Le beau mâle sourit à sa pensée. Le solitaire avait toujours été si accueillant, si compréhensif avec les voyageurs, d'où qu'ils soient.. Lui, qui était si froid et sec avec les inconnus, ne pouvait le comprendre. Il releva la tête et s'aperçut que justement, il était arrivé près de la ferme.

    Humant l'air, il fut vite rassuré : les chiens étaient attachés, il n'avait donc rien à craindre. Il observa lentement les alentours, essayant de se rafraichir la mémoire. Où était cachées ces plantes, déjà ? ... Ah, oui. Il s'en rappelait bien, désormais. Il commença à contourner la ferme et s'avancer vers une partie dans l'ombre, près d'une sorte de coffre en bois. Un sourire se dessina sur son visage. Vous voilà... Pensa-t-il en commençant à déterrer les fleurs jaunes. Une fois qu'il en avait pris autant que sa gueule lui permettait, il fit demi-tour et commença à s'en aller.

    Soudain, un craquement de branche le fit sursauter. Il déposa sa récolte dans les racines d'un chêne et fit volte-face, les oreilles plaquées contre sa nuque.

    ♣ Flocon de Nuit : << Qui est là ?! >> cracha-t-il. Il se demandait quel impotent osait venir le déranger si loin sur le territoire des clans, alors qu'il récoltait de précieux remèdes contre les plaies.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile d'Amour

Chef du Tonnerre
Flaaash!
(C'était l'imitation
d'un éclair!)

Etoile d'Amour

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 106
Mentor/Apprenti : Thunder powa !
Date d'inscription : 16/01/2011

Personnage
Rang: Chef
Relations:

MessageSujet: Re: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   Ven 21 Jan - 22:56

Les rayons du soleil étaient omniprésents sur les terres de Cerf-Blanc. Cela ne voulait pourtant pas dire qu’il y faisait chaud. Les faisceaux flamboyants étincelaient au contact de la neige, comme des milliers de braises. Cela en faisait presque mal aux yeux. La bise n’aidait pas non plus ; elle balayait les flocons, comme le balais de la matrone nettoie la poussière.
En gros, j’avais froid. Malgré mon épaisse fourrure blanche, dans ma grande tanière vide, je me les pelais sérieux. Je commençais déjà à regretter la petite tanière des guerriers, sombre, chaleureuse et à l’odeur agréable. Je me sentais seul, avec mon petit tapis de mousse ; auparavant, ma fourrure blanche chatouillait celle des autres, et c’était réciproque. J’avais l’impression que ma vie sociale avait chuté bien bas, depuis que j’avais atteint le sommet de la hiérarchie ; ce n’était pas pour l’améliorer que j’étais parti seul en escapade.
Nombre de guerriers m’avaient proposé de m’accompagner, mais j’avais décliné poliment toutes les offres. Oui, c’est assez contradictoire. Mais il fallait que je m’isole un peu pendant quelques temps. La mort prématurée de notre ancien chef avait chamboulé toutes mes habitudes. Devenir chef, comme ceci, d’une seconde à l’autre, avait été très déstabilisant. Il fallait que je m’adapte à cette nouvelle situation. J’étais secondé par Brasier de Feu, une guerrière extrêmement compétente en qui j’avais déposé toute ma confiance. Mes pensées vagabondaient pendant que mes pattes me traînaient d’un bout à l’autre de notre territoire.

Je finis tout de même par m’écarter un peu du sentier que je prenais habituellement lors de mes patrouilles. Au lieu de faire tout le tour du territoire, je décidai de me mettre en route vers la Ferme de Gerboise. Comme son nom l’indiquait, Gerboise, un solitaire aguerri, y avait vécu pendant de longues lunes, certainement heureuses. La légende disait qu’il avait été l’ami d’Etoile de Feu, un chef que tout le monde connaissait. Inscrit dans les mœurs, qu’on le haïsse ou qu’on le vénère, son prénom était gravé dans la pierre qui bâtissait le temple de l’Histoire. Pour mon cas, j’étais assez mitigé envers cet emblème. Avait-il seulement existé ? Un grand chef, ex-domestique, au pelage aussi flamboyant que le feu, ayant dirigé le Clan du Tonnerre pendant de nombreuses lunes, d’une patte de fer mais enveloppée dans un gant de velours, cherchant à sauver la veuve et l’orphelin, et ce, de n’importe quel Clan, désolé, mais je n’y croyais que très peu. Nombreux devaient être potentiels assassins sur sa liste. Surtout lorsque l’on connaissait bien la nature animale. Ses jours ne devaient pas être faits que de rose, s’il avait vraiment vécu. Ou sa vie avait été excessivement courte.
Pour en revenir à Gerboise, je croyais en son existence. Un solitaire chaleureux, tellement que l’on ne lui cherchait pas de noise, ou alors assez intelligent pour se carapater lorsqu’un guerrier d’un Clan se pointait, j’y croyais. Et les légendes n’étaient-elles pas basées sur une once de vérité ?

Ce chat que le passé disait bicolore était mort il y avait beaucoup de printemps. Pourtant, la vieille grange, demeure inhabitée, tout du moins à ma connaissance, avait gardé son patronyme. C’était assez émoustillant de savoir que même un solitaire pouvait ainsi marquer les esprits. Non pas que j’aimais à dénigrer les solitaires ; je les trouvais charmants – enfin pas tous. Mais c’était amusant de voir qu’il s’était taillé une place dans des us et coutumes particulières et qui détestaient les solitaires. Quoi qu’amusant n’était pas forcément le terme approprié.

L’ombre de la bâtisse recouvrit finalement ma silhouette, et un frisson me parcourut. Même si aujourd’hui la chaleur du soleil n’était pas très présente, elle était agréable à sentir. « Qui est là ?! » La voix me fit sursauter ; j’étais trop plongé dans mes pensées. Je me réprimandai intérieurement. Je n’étais pas sur mes terres, je pouvais risquer ma vie si je restais aussi peu concentré pendant mes escapades. Surtout que je n’avais pas encore eu mes huit autres vies. Danse Eternelle était atteinte d’un rhume, et je devais attendre qu’elle soit en pleine forme pour parcourir le trajet. Cela ne saurait plus tarder, m’avait-elle assuré la veille.
Je tournai mon attention vers un chat, avec l’odeur prononcée de celle du Clan de l’Ombre. Il ne semblait pas vieux, et avait un long pelage aussi brûlant que la fourrure d’Etoile de Feu. La comparaison me fit sourire intérieurement ; trop penser à l’ancien temps était mauvais. On finissait par voir des fantômes partout. « - J’ai omis de me présenter. Je suis Etoile d’Amour, chef du Clan du Tonnerre. Notre ancienne étoile est décédée il y a peu. » Je hochai lentement la tête. Je ne mentais que rarement aux inconnus ; je n’avais aucune raison de masquer mon identité. Tôt ou tard, ce chat la découvrirais. Poliment, je continuai. « - Je vous retourne la question.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Nuit
Nouveau chat
Flocon de Nuit

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 21
Mentor/Apprenti : Nop'
Date d'inscription : 19/01/2011

Personnage
Rang: Guérisseur
Relations:

MessageSujet: Re: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   Sam 22 Jan - 14:05

    [mon dieu et c'est moi qui écrit bien ? Oo]

    Ses yeux se réduirent à deux fentes afin de pouvoir mieux observer l'intrus caché dans l'ombre en face de lui. C'était un grand matou, musclé et robuste, au pelage aussi neige que le sien était feu. Il plongea ses yeux bleu pâle qui reflétaient la glace dans les siens. Il n'y avait pas cette lueur mauvaise de ces espèces de sanguinaires solitaires.. Il soupira, un peu rassuré. Mais je il se repris vite, il savait qu'il ne devait pas se détendre en face de n'importe qui. Les oreilles légèrement en arrière, elles se redressèrent aussitôt quand il appris le nom et le poste de ce félin.

    ♣ ? : << J’ai omis de me présenter. Je suis Étoile d’Amour, chef du Clan du Tonnerre. Notre ancienne étoile est décédée il y a peu. Je vous retourne la question.. >>

    Flocon de Nuit inclina la nuque, en signe de soumission et de compassion. Jamais il n'aurait pensé qu'il se trouvait en face de l'héritier du chef du tonnerre ! Il se redressa toutefois, et fixa le mâle blanc.

    ♣ Flocon de Nuit : << Veuillez m'excuser, je ne pensais pas que je me retrouverai en face de l'héritier du chef du tonnerre... >> dit-il d'une voix plus calme en rapportant ses pensées. La fourrure de son échine s'était reposée tranquillement sur sa nuque, et il continua : << Je me nomme Flocon de Nuit. Je suis le guérisseur de l'ombre...>> confia-t-il en indiquant la Verge Jaune qu'il avait déposé quelques secondes plus tôt.

    Il laissa son regard vâquer sur le pelage immaculé du leader du tonnerre, avant de demander :

    ♣ Flocon de Nuit : << Qu'est ce qui vous amène si loin de votre tribu ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile d'Amour

Chef du Tonnerre
Flaaash!
(C'était l'imitation
d'un éclair!)

Etoile d'Amour

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 106
Mentor/Apprenti : Thunder powa !
Date d'inscription : 16/01/2011

Personnage
Rang: Chef
Relations:

MessageSujet: Re: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   Sam 22 Jan - 17:20

[ oui ♥ j’adore comment tu écris ( : et puis moi, ça paraît long mais c’est moins bien que toi ^^ ]

L’animal courba l’échine, dans une petite pirouette empreinte de politesse & de déférence. Je lui rendis son salut, tandis que ses paroles m’étonnèrent. «Veuillez m'excuser, je ne pensais pas que je me retrouverai en face de l'héritier du chef du tonnerre... » Je remuai des moustaches, égayé par la courtoisie dont faisait preuve le mâle ‘‘ ennemi ’’. Cependant, seule une lueur amusée, qui avait furtivement traversée mon regard ambré, aurait pu trahir mon amusement. De plus, je n’essayais pas de me jouer du matou, c’était juste… cette rencontre. Elle était si étrange. « - Pas besoin de vous excuser, voyons. Je vous ai surpris, ce serait plutôt à moi de le faire. » Je lui souris amicalement. « Je me nomme Flocon de Nuit. Je suis le guérisseur de l'ombre… »
Ce fut à mon tour d’incliner légèrement mon museau pour montrer mon respect. Je trouvais les guérisseurs extrêmement courageux, et certainement le maillon le plus important dans la chaîne de la hiérarchie d’un Clan. Je portais ces félins en haute estime dans mon cœur, et je serais, aujourd’hui & à jamais, leur plus humble serviteur. Pourquoi communiquer aussi facilement avec le Clan des Etoiles, pouvoir guérir les maux qui courraient dans la forêt et qu’attrapaient la plupart du temps les membres d’un Clan, je trouvais cela fantastique. Donner sa vie toute entière pour aider les autres, je ne savais pas si j’en aurais été capable. Effectivement, les guérisseurs disposaient d’un statut quo entre les Clans. Mais malgré leurs bons nombres d’avantages – comme pouvoir franchir les limites territoriales en s’en sortant sans grande sanction – ils ne devaient pas mener la plus belle vie que l’on aurait pu vouloir. Effectivement, guérisseur, mâle ou femelle, petit ou grand, était dans l’incapacité de vivre une idylle amoureuse avec l’élu de son cœur. Il ne pouvait fonder une famille. Le cœur d’un guérisseur était pris lors de son baptême, lorsqu’il recevait son nom de nuage. Il s’engageait à donner toute son énergie dans la quête que lui avait attribué le Clan des Etoiles. Il devait subir bon nombre de cauchemars chaque nuit, conseiller et en avertir le chef. Il devait porter le poids des morts, mais aussi celui des vivants. Mais ils étaient aussi respectés, parfois même plus que leur propre chef. Personnellement, je n’avais jamais jalousé un guérisseur. Ils avaient travaillé affreusement dur, et ce n’était que justice qu’ils aient un minimum de considération. Retenir toutes les plantes était une tâche comme un pouvoir. Sans guérisseur, un Clan n’était rien.

Après toutes ses pensées fanatiques envers les guérisseurs, qui n’avaient guère durées plus que quelques secondes, je me rebranchai sur notre conversation ; cela tombait bien, le guérisseur continuait de parler. « Qu'est ce qui vous amène si loin de votre tribu ? » J’aurais très bien pu lui poser la même, mais je voyais quelques touffes de plantes déracinées qui sortaient un peu de derrière un buisson.
Malgré tout ce que l’on pouvait penser, un guérisseur suivait un entraînement de guerrier une lune ou deux avant d’entreprendre son ‘‘ vrai ’’ entraînement, si je puis dire. Un guérisseur pouvait donc aller s’amuser à chasser en terres libres, bien que je me doutais que cela ne serait pas cette raison. Il faisait froid, la neige tombait depuis beaucoup de jours déjà, et les proies se faisaient rares. Pourtant, et comme toujours à cette saison, les maladies abondaient, saccageant le moral des uns, minant la santé des autres. Les chatons étaient très sensibles à toutes les altérations d’état possibles. « - Ravi de faire votre connaissance, Flocon de Nuit.. Disons que je me promenais… Les terres de mon Clan sont enneigées. Je préfère laisser les proies aux apprentis, déjà qu’elles sont rares… Je viens chasser sur ces terres… je suppose. » J’avais aussi besoin de solitude… pensai-je amèrement. Non pas que je voulais congédier le guérisseur, j’adorais faire de nouvelles rencontres, surtout lorsqu’elles étaient inopinées. Mais je trouvais cette idée de me refermer sur moi-même comme une huître un peu stupide, dans le fond. C’était maintenant qu’il fallait que je me lie avec mon Clan. Il ne serait certainement pas content d’avoir un chef fantôme à sa tête.
Pourtant, avoir marché dans le silence, m’avait rafraîchie les idées. J’irais discuter avec mes guerriers, une fois rentré au Clan. Je pourrais aussi mener une patrouille de chasse, pour remplir un peu plus le Tas de Gibier qui semblait se vider un peu plus tous les jours. Il ne devait rester qu’un pauvre merle gelé sur le haut, qui atterrirait dans le ventre d’un ancien qui se plaindrait du peu de nourriture. « - Avez vous trouvé ce que vous cherchiez ? dis-je en pointant du bout de ma queue touffue les plantes derrière le mâle roux. »
Le soleil descendit un peu plus encore dans le ciel, agrandissant petit à petit l’ombre qui me recouvrait. Bientôt, elle arriverait sur le matou du Clan de l’Ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Nuit
Nouveau chat
Flocon de Nuit

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 21
Mentor/Apprenti : Nop'
Date d'inscription : 19/01/2011

Personnage
Rang: Guérisseur
Relations:

MessageSujet: Re: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   Sam 22 Jan - 20:07

    ♣ Étoile d'Amour : <<Ravi de faire votre connaissance, Flocon de Nuit.. Disons que je me promenais… Les terres de mon Clan sont enneigées. Je préfère laisser les proies aux apprentis, déjà qu’elles sont rares… Je viens chasser sur ces terres… je suppose. >>

    Malgré qu'il dise cela, la beau mâle immaculé ne semblait pas convaincu. Si Flocon de Nuit ne fit aucun commentaire, il n'en pensa pourtant pas moins. Que cachait-il ? Qu'avait-il pensé mais qu'il n'avait pas dit ? Le beau mâle à la robe de feu chassa ces sombres pensées de sa tête d'un mouvement de la queue. Il avait toujours eu un don pour lire les émotions des gens rien qu'en les regardant dans les yeux, mais il ne connaissait pas ce chat là. Il stoppa donc ces ruminages incessants, et se concentra sur la question d'Étoile d'Amour.

    ♣ Étoile d'Amour : << Avez vous trouvé ce que vous cherchiez ? >>

    Surpris, Flocon de Nuit se demanda tout d'abord comment il savait qu'il était venu chercher quelque chose, et non tout simplement parti à la chasse, par exemple. Puis, il se rappela qu'il avait laissé sa précieuse récolte dans les racines de ce chêne, et jeta un regard par dessus son épaule pour s'assurer qu'elle était toujours là. Rassuré en voyant la couleur jaune flash parmi les couleurs sobres des racines, il répondit au leader :

    ♣ Flocon de Nuit : << Oui, merci. Si on ne trouve pas de Verge jaune dans les marécages du territoire de l'ombre, près de la ferme de ce vieux Gerboise, elle afflue en nombre. >>

    Il observa un instant le mâle. Avant de se rappeller ce qu'il avait dit avant.

    ♣ Flocon de Nuit : << Votre clan semble avoir beaucoup d'importance pour vous. Et c'est bien. >> afirma-t-il poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile d'Amour

Chef du Tonnerre
Flaaash!
(C'était l'imitation
d'un éclair!)

Etoile d'Amour

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 106
Mentor/Apprenti : Thunder powa !
Date d'inscription : 16/01/2011

Personnage
Rang: Chef
Relations:

MessageSujet: Re: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   Sam 22 Jan - 21:41

« - Oui, merci. Si on ne trouve pas de Verge jaune dans les marécages du territoire de l'ombre, près de la ferme de ce vieux Gerboise, elle afflue en nombre. » C’était donc de la Verge jaune, cette chose… jaune, justement ? J’étais certain que dans quelques minutes j’aurais déjà oublié le nom de cette fichue plante, et le guérisseur devait forcément le savoir. Quoi que me donner un nom de plante n’avait peut-être pas été quelqu’un d’extrêmement important pour lui : je n’en connaissais pas les propriétés. Mais en avait on seulement, au Clan du Tonnerre ? Si cette plante servait à quelque chose, je l’espérais. Non pas que je pensais que la plante de Flocon de Nuit servait à rien, mais j’espérais qu’elle n’était pas indispensable…
Ses paroles me percutèrent alors un peu plus. Pour lui, le métier de guérisseur devait être encore plus terrible ; il vivait sur des marécages, les plantes ne devaient pas être d’une facilité extrême à trouver. J’allais lui répondre lorsqu’il me coupa. « Votre clan semble avoir beaucoup d'importance pour vous. Et c'est bien. » Je savais qu’il disait ça en réponse à mes paroles peu convaincante, mais dans sa manière de le dire, quelque chose me fit tiquer. « – Le vôtre n’en a pas pour vous ? » Il n’y avait aucune animosité dans mes paroles, peut-être juste un brin de curiosité.
On interprétait souvent mal mes paroles. J’avais parfois des tons que je ne voulais pas prendre, et cela créait souvent des anicroches indésirables. Je ne voulais pas que Flocon de Nuit se fourvoie sur mes intentions pacifiques.

Je m’asseyais, certain de vouloir rester un peu plus en la compagnie du guérisseur que je commençais à apprécier. Je n’arrivais pas à cerner le personnage, et cela me perturbait. Surtout que je ne connaissais que très peu les membres du Clan de l’Ombre. « – Pour en revenir au sujet des plantes, je vous trouve courageux d’être guérisseur sur des terres marécageuses. »
Je passais totalement du coq à l’âne, mais c’était souvent dans mes habitudes de le faire. C’était certainement pour cette raison que la plupart des gens n’arrivaient pas à me connaître sur le bout des doigts. J’étais souvent imprévisible, et cela étonnait les gens. C’était comme ça, on ne pouvait pas vraiment me refaire.

Je poussai un peu plus sur ma curiosité, voulant en savoir plus sur ce guérisseur aux allures de brasier et au regard d’iceberg. « - Si je puis me permettre… qu’est-ce que ça fait de… d’être guérisseur ? Je me suis toujours posé la question. » Je n’avais jamais vraiment été attiré par ce post, mais j’avais mille questions qui me brûlaient les moustaches lorsque je discutais avec des guérisseurs. J’aurais bien pu les poser à Danse Eternelle, mais avec sa maladie, je n’osais pas aller la déranger pendant qu’elle se rétablissait. Lorsque j’irai chercher mes autres vies, je pourrais en discuter avec elle ; après tout j’aurais de longues heures en sa compagnie. « – Comment va Ecumes des Gémonies… ? C’est votre chef, n’est-ce pas ? Avec le décès de mon chef, j’ai un peu perdu pied dans la vie sociale avec les autres Clans. »
C’était le meilleur moyen que j’avais trouvé pour me renseigner un peu sur les autres Clans. Effectivement, je n’avais jamais vraiment bien suivi les changements de chefs pendant la maladie incurable de mon ancienne étoile. J’avais même raté une assemblée pour veiller sur elle. Je n’étais donc plus véritablement au courant des nouveautés. Et en tant que nouveau chef, cela ne se faisait pas. Non, pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Nuit
Nouveau chat
Flocon de Nuit

Féminin Nombre de messages : 30
Age : 21
Mentor/Apprenti : Nop'
Date d'inscription : 19/01/2011

Personnage
Rang: Guérisseur
Relations:

MessageSujet: Re: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   Dim 10 Avr - 20:25

    [Désolée, c'est en retard et pourrave --]

    ♣ Étoile d'Amour : << Le vôtre n’en a pas pour vous ? >>

    Même si le ton employé n'était pas du tout utilisé méchamment, cette phrase eut pour effet de faire hérisser la fourrure du matou roux et blanc. Ses yeux bleus se réduirent à deux fentes, et il jaugea le chef du tonnerre.
    Si il savait qu'il ne voulait dire rien de mal en prononçant cette phrase, il ne pouvait s'empêcher d'avoir une colère montante quand on doutait de sa loyauté envers son clan.

    ♣ Flocon de Nuit : << Que tout soit bien clair, s'il le fallait, j'offrirai mon âme au clan des étoiles pour protéger ma tribu ! >> répondit-il d'un ton sec.

    Le félin blanc immaculé continua la conversation, ce qui détendit un peu l'atmosphère. Flocon de Nuit accepta les compliments du chef avec fierté, et les poils de son échine retombèrent sur son dos. Il écouta attentivement la question, et prit une grande inspiration avant de répondre, histoire de savoir ce qu'il pourrait bien dire pour exprimer vocalement ce qu'il ressentait intérieurement.

    ♣ Flocon de Nuit : << Être guérisseur, c'est... C'est avoir le plaisir de savoir qu'on a sauvé une vie. C'est également avoir le courage de voir et de vivre des défaites. Il faut avoir un sang-froid extraordinaire, et ne jamais perdre son calme. C'est assez dur à exprimer... >> termina-t-il en penchant la tête sur le côté.

    Il fixa le chef de ses yeux lapis-lazuli. Il posait beaucoup de questions au gout du guérisseur, qui lui avait l'habitude d'être silencieux et de ne jamais rien révéler sur ses actions et celles de son clan. Aussi répondit-il par ceci.

    ♣ Flocon de Nuit : << Pourquoi toutes ces questions ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au delà de mes faiblesses, j'ai la force d'y croire encore... (PV Etoile d'Amour)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Roi au-delà de la mer
» (M / Aaron Paul) Qui n'a pas les faiblesses de l'amitié n'en a pas les forces
» Tous les malheurs de ce monde naissent de nos propres faiblesses.
» Faiblesses des vilains logias
» Dragons saison 6 : Par delà les rives [Avec spoilers] (2018) DreamWorks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans vie de cat :: Terres Neutres / Terres des solitaires :: La Ferme de Gerboise-
Sauter vers: